XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】

En cette occasion nous avons de couvrir l’ouverture de la tournée “Haretara ii na tour”. Comme nous pouvons le voir sur l’affiche, il s’agit d’un 2MAN tour ( c’est-à-dire que deux groupes se partagent la scène. ) dont les organisateurs sont Xaa-Xaa et gulu gulu le groupe invité.

Les lecteurs de NIPPONGAKU sont de toute évidence très familiers avec la scène OSAKA MUSE donc ce lieu de rassemblement culte  de la musique urbaine à Osaka ne nécessite aucune pas de présentation supplémentaire.

Cet événement avait une aura spéciale presque magique à cause des circonstances dans lesquelles il s’est déroulé. Même le nom de la tournée lui-même “ Haretara ii na tour” ( j’espère qu’il fera beau ) était annonciateur de ce qui se passerait ce jour-là.  Quelle coïncidence cela ne fut-il pas de constater que ce jour était particulièrement pluvieux…

Des foules de fans participant au spectacle  se sont réunis autour de l’OSAKA MUSE, des parapluies à la main car il pleuvait averse peu avant que nous puissions accéder à la salle et que le concert démarre.

XaaXaa, les organisateurs de l’événement, furent  chanceux car le nom de ce groupe, formé il n’y a pas moins de huit ans, fait référence au bruit de la pluie qui tombe de manière intensive. Rien de mieux pour “ se mettre dans l’ambiance » sur la route du concert. (rires)
Pour la même raison, les logos utilisés par le groupe reprennent souvent le thème de ce phénomène météorologique tout aussi bien que beaucoup de leurs chansons les plus connues comme : “ Ame ni korosareru” ( Tué par la pluie)  ou “ Shizuku” (gouttes de pluie).

Comme nous pouvons le voir ici, les chansons de Xaa-Xaa bougent au sein du cadre du métal avec des voix graves, des costumes influencés par le Visual-kei et des paroles abordant les thèmes des problèmes non résolus et de situations durant lesquelles les solutions sont hors de notre portée. La pluie dont nous parlions précédemment en est une illustration parfaite, elle ruine les plans, annonce la mauvaise fortune et est détestée par nombre d’entre nous, ce qui est la raison pour laquelle un grand nombre de groupes au sein du visual-kei l’utilise pour sa symbolique.

L’événement a débuté avec la prestation du groupe gulu gulu.
Ce groupe arbore un des styles les plus particuliers au sein de la scène visual-kei contemporaine à la fois visuellement et musicalement.
Influencés à la fois par la culture menhera et rock avec des notes plus profondes, la présence de sons gutturaux et de mélodies délirantes, les gulu gulu se sont creusé une alcôve au coeur même de la scène musicale japonaise au sein de laquelle ils peuvent s’exprimer librement.
De surcroît, leurs paroles, pleines de critiques à l’encontre de la société avec à la fois des histoires utopiques ou sinistres, ont fait d’eux un des groupes émergents avec la présence internationale la plus forte.

Il était déjà 17h00 lorsque nous avons pu entendre une mélodie semblable à celles qui peuvent être utilisées dans les films lorsqu’un cirque arrive en ville.
A cela se sont ajoutés à la fois une respiration nerveuse et saccadée ainsi qu’une alarme de sécurité en fond sonore. L’intégralité de cette ambiance ne faisait qu’accroître l’avant-goût de ce qui allait arriver ensuite.

Enfin, le rideau de l’OSAKA MUSE fût retiré et l’événement commença. La première chose qui attira notre attention fût le fait que I (Vo.) se tenait avec un mégaphone à la main.

Rien que la présence de  gulu gulu sur scène soufflait déjà une énergie comme seuls peu de groupes peuvent le faire; leur interprétation était tellement immersive qu’elle a extrait la foule de la réalité pour la transporter au sein même de l’histoire racontée lors du spectacle…gulu1 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - NippongakuLa chanson avec laquelle ils ont décidé de commencer le concert n’était nulle autre que la fameuse “Henna Merry go round”, une lourde mise dès le départ.
Immédiatement, tous les fans ( en incluant ceux de Xaa-Xaa) ne purent résister à l’envie de secouer leur tête avec frénésie et de s’incliner face à la puissance énorme émanant de la scène.
Les membres de gulu gulu se déchainaient également : presque plus que le public lui même !
Peu avant la fin de la chanson, I plaça le micro tête en bas contre son propre visage comme s’il était pendu à un échafaud. La scène était tellement théâtrale qu’elle capta l’attention de tout le public en cette fin d’après-midi.gulu2 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - NippongakuL’atmosphère s’intensifia lors de “Masshiro” (まっしろ, “completement blanc”).
I invita le public à tourner sur lui même de manière incontrôlée en référence au nom du groupe.
Le vocaliste nous a surpris en sortant une capuche de son costume, et une fois cette dernière recouvrant son crâne, il ressemblait à l’une des représentations horrifiques que l’on peut voir du Petit Chaperon Rouge dans diverses creepy-pasta.
Le rythme devînt frénétique et tout le monde à OSAKA MUSE se mit à danser d’un coin à l’autre de la pièce. ( le rédacteur a quand même dû s’adonner à quelques headbang alors qu’il prenait des notes …)
Pendant une partie de la chanson, la mélodie donnait l’impression d’avoir été extraite d’une histoire et I jouait le rôle d’un marionnettiste dirigeant le public en le forçant au headbang comme si tous étaient ses pantins.gulu3 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - NippongakuAprès cela, I (哀) se poignarda lui-même avec le micro au commencement de “Gōon to nīdoru”.
Lanju arborait un look effrayant, il gardait en permanence sur le visage un sourire qui le faisait ressembler au Joker .
La performance pris un ton japonais plus pur lorsque I commença à crier les “souya souya”  typiques des matsuris*  japonais alors que le public sautait sur place en suivant ses ordres.
* Les matsuris sont des festivals populaires typiques du Japon.
gulu4 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku
Pendant l’entretien avec le public, gulu gulu remercia les fans pour être venus assister à cet événement 2MAN en insistant sur le fait qu’il s’agissait du premier auquel il participait depuis plusieurs années.

I se mit à délirer lorsqu’il essaya d’expliquer que le groupe avait reçu de nombreuses demandes de collaborations depuis un moment déjà et qu’ils avaient reçu des emails les invitant à travailler ensemble encore et encore avant de finalement devoir se résigner à accepter.
La petite performance théâtrale de I (哀) était sublime, le public se mit à rire lorsqu’il agit comme s’il était en train de taper à l’ordinateur, on avait vraiment l’impression qu’il était devenu fou.

A la fin du MC il annonça le nouveau single du groupe, « Chuuzuri Shoujo », qui est sorti le 25 Mai ( et qui est la chanson qui suivit dans la setlist) 

La batterie de Hotaru-chan (螢ちゃん) était si intense sur « Chuuzuri Shoujo » qu’elle nous toucha littéralement en plein coeur.
Tout le monde semblait être guidé jusqu’à un cirque en suivant une mélodie ensorcelante et depuis le fond de la salle on avait vraiment l’impression d’assister à une longue procession.gulu - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku

En suivant le même modèle lors de “Yogoreta Buta”, I ressorti son mégaphone.
Si auparavant il donnait l’impression de recruter du personnel pour son cirque, en cet instant il semblait plutôt se tenir devant les portes de son chapiteau à sillonner l’assistance pour tenir compte de combien de nouvelles recrues il disposait à présent.

Lanju  conduisait le rythme avec sa basse pendant “Hidarite wa snuff film” alors que Rito s’occupait de la séduction du public à l’aide rifts de guitare suggestifs..

gulu5 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - NippongakuGrâce à ce rythme nous semblions déjà faire partie du cirque de gulu gulu.

I, portant sa capuche rouge s’assit pour interpréter “Rubra”. Il donnait vraiment l’impression d’être un ménestrel racontant un conte sinistre.

Durant cet événement nous avons eu le privilège de pouvoir entendre en direct quelques chansons du prochain single, qui n’était toujours pas sorti à cette heure.
“Happy birthday” fut celle qui plongea la salle dans le noir à l’exception d’un unique projecteur braqué sur I.
Les notes de basse de Lanju faisant écho dans l’arrière scène accompagnées de la voix de I à la fin de la chanson nous ont transporté d’une histoire d’horreur à fête d’anniversaire. 

Des lumières timides se réverbéraient sur la boule disco de l’OSAKA MUSE alors que nous pouvions entendre une boîte à musique dont le volume s’amplifiait peu à peu… Nous avions tous compris qu’il s’agissait du début de la chanson“Kubiwa Kyouiku no susume

Sans aucun doute il s’agissait de l’apogée du concert.
Grâce à l’interprétation brillante de gulu gulu et à la folle danse de tous les fans, l’atmosphère se rafraîchit et il eut un grand sentiment de catharsis de groupe provoqué par le relâchement de nos tensions.

Dans le sprint final I, avec le charisme d’un leader, pointa son poing vers le ciel en demandant au public d’en faire encore plus et tout le monde obéit dans l’extase.
Aucun mot n’était nécessaire pour transmettre ce sentiment.gulu6 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - NippongakuI utilisa une fois de plus son mégaphone durant « Kyūkaku shōgai » comme s’il essayait de nous hypnotiser, pendant que Lanju et Rito échangaient leur place.

Hotaru-chan était dans son extase alors qu’en jouant de sa batterie il accompagnait les grognements à la mort de I plutôt facilement. D’une voix grave, I hurla LAST (dernière chanson) et annonça avec le son rappelant une alarme d’urgence de son mégaphone,comme lorsque survient une tragédie, que nous allions entrer dans le dernier acte de ce voyage à destination de la folie. gulu7 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku« Henna Merry Go Round » commença et l’OSAKA MUSE se transforma en un réel matsuri.
Alors que I demanda au public de lui donner de son énergie une dernière fois, le recrutement dont nous parlions précédemment semblait avoir pris forme : nous nous sentions tous comme des acteurs du spectacle et par la même occasion de  gulu gulu.

La fin du spectacle ne nous laissa pas en reste non plus. Alors que les membres quittèrent la scène, de la musique enka et la voix d’un petit garçon étaient diffusées en fond sonore.
Hotaru-chan fut le dernier à dire au revoir alors que la même alarme de sécurité qui avait démarré le spectacle continuait de retentir.
gulu8 - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - NippongakuAprès le show énorme de gulugulu, nous avons eu quelques minutes pour nous remettre du formidable concert auquel nous venions d’assister pour ensuite se concentrer totalement sur  Xaa-Xaa.

C’est au alentours de 18:15 que nous furent surpris par une musique de fond (BGM) électro qui commençait à s’essouffler jusqu’au retentissement d’une alarme qui s’éleva de nouveau en même temps que la levée de rideau.Les membres étaient déjà en position au milieu des lumières rouges: An assis derrière sa batterie, qui était entouré d’un cordon de sécurité estampillé CAUTION à côté des amplis. Reiya (Bj.) à la gauche de la scène, Haru (Gt) à droite et Kazuki (Vo.) au centre.

- XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku
https://twitter.com/xaaxaa_official/status/1466726412636016641

Avec une mélodie joviale et les chuchotements de Kazuki, le concert démarra avec “Dokuchoco« . A la fin du refrain nous avons pu entendre une mélodie avec des touches de ska, quelque chose d’assez inhabituel dans les compositions Japonaises, alors que les fans accompagnaient ce rythme en sautant à l’unisson ce qui, ne pris pas longtemps avant de se transformer en headbanging de groupe.

Tabako wo kudasai” a retourné l’OSAKA MUSE . le rythme aggressif et puissant n’a accordé aucun moment de répis au public.
Kazuki a remarqué celà et s’est mis à hurler Allons-y OSAKA! et immédiatement après il s’est allongé au sol pour screamer du plus profond de ses poumons. Kazuki et ses sons gutturaux associés avec ceux de Reiya dans les chœurs nous ont gratifié d’une harmonie particulière pour nous préparer au “ prochain assaut”

- XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku
https://twitter.com/Reiya_xaaxaa/status/1523230454572535809/photo/1

Kuroinekochan ( mon petit chat noir)  était très certainement l’apogée de ce concert.
Le rythme allait crescendo grâce au slap de Reiya sur sa basse et la batterie de An qui s’additionnaient aux applaudissements de la foule.
De son côté, comme épris d’une transe incontrôlable, Kazuki ponctuait son chant aigu de bruit félins. Durant cette chanson, la présence de Kazuki semblait immuable sur la plateforme bien que le rythme devenait de plus en plus frénétique et même les membres du staff ont eu du mal à ne pas s’ambiancer et à danser au profit de leur prise de notes.

La suivante sur la liste était “Watashi = etcetera” une antiquité au sein de la discographie du groupe, pouvoir l’entendre en live fut une expérience incroyable. Pour ne pas dénoter avec les paroles de la chanson, l’éclairage se tamisa et pris une tournure nocturne, bien que le ton de l’hymne lui-même diffusait un certain positivisme.

- XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku
https://twitter.com/an_xaaxaa/status/1516008091732434945

La scène devint noire et les membres de XaaXaa se retournèrent quelques instants.

Pendant le MC ( entretien avec le public) ils nous rappelèrent les trois dates de ce concert avec Gulugulu. Ils exprimèrent de la gratitude envers chaque participant à ce concert, sans qui ils n’auraient pas pu aller aussi loin grâce à leur musique. La voix de Kazuki apaisa le public avec sa sérénité touchante qui par son ton calme inspirait la confiance.

Un des détails qui nous a permis de remarquer le soin qu’apporte XaaXaa dans le choix de sa setlist se révéla avec  « Gogatsubyo » ( » Mal de Mai” ) car au Japon nous étions le 30 avril,  à la veille du début de la Golden Week (une semaine de vacances printanière).

L’état d’angoisse et de flemme à l’idée de retourner à sa routine, et de retravailler après les vacances de la Golden Week, est connue sous le nom de “Mal de Mai” Reiya et Haru intervertirent leur position sur scène alors que Kazuki annonçait que la maladie de mai ( « Gogatsubyo » ) serait bientôt de retour cette année … An répondit à cette annonce en frappant sur ses caisses de toutes ses forces.

- XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku
https://twitter.com/haru_xaa/status/1500799937831124995/photo/1

Ces sentiments furent également reflétés par l’ordre de la setlist car il ne restait plus qu’un seul morceau avant la fin du concert, annonçant le retour à la vie réelle.

Avec “Last Dance” la danse était garantie.
Pour donner une note finale, Kazuki et Haru ont nourri le fantasme des spectateurs en se tenant très proche l’un de l’autre, ce à quoi les fans ne furent pas indifférents et ne manquèrent pas un seul détail de la mise en scène.
La fête était faite pour durer ce jour-là à l’OSAKA MUSE avec la boule disco qui étincelait et la foule entière vibrant à l’unisson.guluguluposter - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - NippongakuAprès ce final galvanisé, le rideau s’écroula et alors que nous sortions de la salle nous pûmes remarquer que la pluie avait cessé. Nous avons donc certainement tous pensé inconsciemment, “ j’espère qu’il continuera de faire beau “. Une note intimiste pour nous rappeler le magnifique concert auquel nous venions de participer et nous rapprocher mentalement, une dernière fois des artistes.

Grâce à ce concert nous sommes certains que le mal de Mai ne sera pas aussi difficile pour les participants. - XaaXaa × gulu gulu “Haretara ii na tour”ー2022 @OSAKA MUSE【Live Report】 - Nippongaku

La semaine prochaine, nous aurons l’honneur d’interviewer
les membres de gulugulu.
Avez-vous des questions pour eux ? Posez-les en commentaires !

  • (Cameraman (gulugulu): Rami)
  • (Translator: Leon)
  • (Assistant staff: Manuel P.F)
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments